Charles de Gaulle from Olivier L. Brunet on Vimeo.

2005-2008. Charles de Gaulle est une fresque diffusée sur 5 écrans formant une image de 20 mètres de base, dans une salle de 250 places, dessinée par les architectes Moatti et Rivière, et construite pour le film, sous la Cour des Valeurs de l’Hôtel des Invalides à Paris.

Je laisse la parole à Olivier Brunet, réalisateur du film et lui redis ici le bonheur renouvelé de travailler avec lui !

« Voir ici sa maquette au 200ème ne vous donnera pas une idée exacte de « l’expérience » du quintuple écran sonorisé en 7.1 … Mais vous profiterez de l’exaltation vintage de Francis Huster déclamant un texte de Maurice Druon adapté par Sharon Elbaz et moi-même.
Outre les expériences formelles de symétrie et de polyvision que les cinq écrans permettaient, Charles de Gaulle m’a donné l’occasion de travailler avec Bruno Coulais, dont j’adore la partition (écoutable ci-dessous). J’avais demandé à Bruno de me donner la musique avant de commencer le montage, afin qu’elle soit le moteur de cette fresque-gageure : résumer en 26 minutes la biographie du Grand Charles. Ravi de cette liberté, il m’a fourni sept pièces-gigognes et une variante, fragments d’une sorte de poème symphonique que je pouvais emboiter à ma guise. Un vrai bonheur. L’enregistrement eut lieu au mythique Studio Davout avec une partie de l’orchestre de l’Opéra de Paris.

C’est Dominique Rigaud qui m’avait proposé de participer au concours, que nous gagnâmes d’une seule voix face à l’un de mes anciens producteurs, Patrick Besenval associé à la monteuse Nelly Quettier. Franck Magnant m’a épaulé au montage et a conçu la séquence d’introduction. Jean-Manuel Vignau s’est chargé de résoudre les innombrables problèmes techniques rencontrés dès les premières étapes de la fabrication du projet. Vincent Lapin Jeannot a dirigé les prises de vues 70mm : à la grue (Colombey) et en hélicoptère pour le survol final de Paris. Eric Lesachet (Yellow Cab Studios) a réalisé le sound design et Steven Ghouti a mixé le film dans la salle, encore en plein chantier. Marie-Nicole Feret et Valérie Loth furent mes deux fidèles documentalistes.

Plus d’informations sur l’Historial ici. Ça vaut le coup d’aller y faire un tour. La scénographie du musée, signée BL & Associés (Jean-Jacques Bravo), est particulièrement réussie. »